Ambre Raimbault

Pour la carte d’identité d’un photographe c’est important : tu utilises quel(s) appareil(s) ?

J’expérimente pas mal de types de boîtiers différents. J’ai un petit boîtier argentique 24x36 de chez Nikon, le FM2. J’ai également un moyen format: le Yashica 124 G. Je travaille beaucoup au Polaroïd en ce moment, j’ai le Polaroïd 600 et l’instax mini de chez Fujifilm. J’utilise de temps en temps un vieux Kodak à soufflet. Et enfin un réflex numérique, quand même, fidèle à mon 70D depuis au moins 4 ans maintenant.

Tu es plutôt noir et blanc ou couleur ? Montre-nous un exemple dans tes photos !

1532866942.jpg

Parfois tu te prends pour Claude Monet et tu fais des séries ?

Je dois avouer que la prise de vue au Polaroïd m’a beaucoup accompagnée cette année. J’ai réalisé pas mal de one shots, de moments inspirants qui sont un peu des fragments de cette année. Mais sinon c’est vrai que je travaille plus en série quand j’aborde un sujet précis.
1532867009.jpg

Et plus argentique, à l’ancienne ou ancré dans la modernité avec ton numérique ? Les deux peut-être !

1532867109.jpg

Tu as déjà vécu un moment, CE moment qui rend a rendu une de tes photographies unique à tes yeux ?

Bien sûr, chaque photo est l’instant figé d’une expérience, d’une découverte ou bien d’une rencontre, il y a d’ailleurs quelque chose d’assez fascinant là-dedans.

On a bientôt fini… Pour nous aider à mieux te cerner : quel est ton photographe préféré, qui t’inspire ?

Je crois pas en avoir vraiment, tout m’inspire et m’influence par contre je peux vous parler de la dernière photographe qui m’a beaucoup intéressée, que j’ai découvert lors de son exposition « Médiations » au jeu de Paume en mai dernier c’est Susan Meiselas qui a réalisé de nombreux reportages photos très prenant et qui a couvert les zones de conflits en Amérique du Sud dans les années 70 et 80. Elle réalise également un travail d’archives assez intense notamment sur le Kurdistan…

Retrouvez Ambre Raimbault sur: Instagram

1532867013.jpg
1532867097.jpg
1532866946.jpg